Un pur scandale ecologique ! La nature à besoin de notre aide..merci de votre soutien en signant et partageant cette pétition importante pour l’avenir, et qui doit faire changer les comportements honteux des filières bois ! « Fais ce que je dis mais pas ce que je fais » doit cesser!

Publié par

La Norvège ne doit pas financer la déforestation au Congo !

Une grume d'arbre géant transportée sur une route dans une forêt tropicale  en Afrique CentraleLa Norvège financera-t-elle la déforestation en République démocratique du Congo pour « sauver le climat » ? (© Global Witness 2007)

Le gouvernement norvégien envisage de financer l’exploitation forestière industrielle en RDC. 20 millions d’hectares de forêt vierge pourraient être cédés à l’industrie. Le commerce de bois tropical détruit l’habitat des animaux et les moyens de subsistance des populations locales. Il contribue aussi au réchauffement climatique.

Lettre

Mme Erna Solberg, Première ministre du Royaume de Norvège

Prétendre sauver le climat en finançant la déforestation en RDC serait une aberration. Merci d’agir à la protection des forêts tropicales et de leurs habitants.

AFFICHER LA LETTRE DE PÉTITION

Le bassin du Congo en Afrique centrale abrite la deuxième plus grande zone de forêt tropicale de la planète. Sa biodiversité – chimpanzés, gorilles, éléphants de forêt, etc. – est exceptionnelle. Il est aussi l’habitat de millions d’êtres humainset il stocke d’immenses quantités de carbone.

Difficile à croire, mais dans le cadre de son programme de protection des forêts et de lutte contre le changement climatique en Afrique centrale (CAFI), la Norvège projette actuellement de financer la déforestation en République démocratique du Congo.

L’industrie du bois tropical pourrait bénéficier de 20 millions d’hectares de forêt tropicale sous forme de concessions forestières alerte l’organisation environnementale britannique Rainforest Foundation UK (RFUK). Le gouvernement norvégien souhaite allouer 16 millions d’euros à ce projet développé par l’Agence française de développement (AFD).

Les arbres ne sont pas les seuls à stocker le carbone, le sol aussi : de grandes surfaces des concessions prévues se trouvent sur d’épaisses couches de tourbe. Celles-ci contiennent en moyenne presque 2 200 tonnes de carbone par hectare. Environ 10,4 gigatonnes de CO2 pourraient être libérées par l’exploitation forestière, selon les calculs de RFUK. Soit l’équivalent de 200 ans des émissions actuelles de CO2 de la Norvège.

Simon Counsell, directeur de RFUK explique : « Le gouvernement de la Norvège risque de mettre en danger des stocks de carbone importants à l’échelle de la planète par son soutien inadapté à une gestion forestière soi-disant durable en RDC. Plutôt que d’étendre l’exploitation forestière industrielle à grande échelle, la Norvège devrait travailler avec le gouvernement de RDC pour l’accompagner à fermer et rétrocéder à l’État la moitié des concessions existantes comme la loi le prévoit. »

ContexteLettre

Mme Erna Solberg, Première ministre du Royaume de Norvège

Prime Minister Erna Solberg
The Office of the Prime Minister of Norway
P.O. Box 8001 dep.
(NO-)0030 Oslo Norway

CONSEQUENCES POTENTIELLEMENT DÉSASTREUSES DU SOUTIEN DU GOUVERNEMENT NORVÉGIEN EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DE GRANDES CONCESSIONS FORESTIÈRES EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Madame la Première ministre Solberg,

Nous vous écrivons pour attirer votre attention sur un projet qui nous semble profondément inadapté actuellement à l’étude par votre gouvernement dans le cadre de votre Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI). Nous vous demandons d’intervenir immédiatement pour empêcher que votre soutien financier ne lui soit accordé.

En quelques mots, votre gouvernement étudie actuellement la possibilité d’accorder un soutien financier à un projet qui conduira à une expansion importante des grandes concessions industrielles dans les forêts de la République démocratique du Congo. Nous pensons que cela va mettre en danger non seulement des écosystèmes ayant une valeur planétaire et les peuples qui y vivent, mais qui va également libérer d’énormes quantités de carbone stockées dans les sols, sous la forêt. Nous estimons que les quantités de carbone potentiellement stockées seraient à peu près l’équivalent de 200 ans d’émissions annuelles de carbone de la Norvège. Vingt millions d’hectares de forêt tropicale pourraient être affectés, endommagés et tôt ou tard détruits par ce projet.

Nous vous demandons d’intervenir personnellement puisque votre ministre du Climat et de l’Environnement Vidar Helgesen a malheureusement déjà clarifié sa position en faveur du soutien à l’exploitation des forêts en RDC.

Nous vous demandons d’affirmer clairement que le gouvernement de Norvège ne soutiendra aucun projet qui sert le développement de l’exploitation forestière en RDC et ne financera le projet mentionné ci-dessus d’aucune façon que ce soit. Nous vous demandons de charger le ministre et ses fonctionnaires de développer, à la place, des programmes de soutien au gouvernement congolais pour démanteler les cinq millions d’hectares de grandes concessions qui fonctionnent actuellement illégalement et provoquent des dommages sérieux aux forêts du pays.

Nous vous remercions de porter une attention particulière à cette question et vous prions d’agréer, Madame la Première ministre, l’expression de notre très haute considération.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s