Des archéologues ont trouvé des restes de travailleurs chinois… en haut d’une pyramide au Pérou ! Bref, des scènes loin dans le temps, et pourtant si proche au vue l’actualité récente.. L’Histoire, cet éternel recommencement…

Publié par

Des archéologues ont trouvé des restes de travailleurs chinois… en haut d’une pyramide au Pérou !

Publié par wikistrike.com sur 8 Septembre 2017, 09:34am

Catégories : #archéologie – Histoire – Préhistoire – Patrimoine

Des archéologues ont trouvé des restes de travailleurs chinois... en haut d’une pyramide au Pérou !

C’est lors de fouilles, au sommet de la Huaca Bellavista, une antique pyramide d’adobe vieille d’environ 800 ans, que des archéologues péruviens ont mis au jour les restes de 16 ouvriers chinois décédés au Pérou entre la fin du XIXe siècle et le tout début du XXe siècle. Récit d’une incroyable découverte.

UNE CONSERVATION QUASI PARFAITE

En effet, il faut savoir que le Pérou était l’une des plus grandes destinations pour le travail chinois en Amérique latine au 19e siècle et c’était un marché qui a beaucoup prospéré pendant cette période jusqu’à l’abolition de l’esclavage en 1854. « Les corps, considérés comme ceux des travailleurs sous contrat amenés au Pérou pour remplacer le travail des esclaves, ont été enterrés au sommet d’une pyramide d’adobe utilisée pour la première fois par les anciens Ichma » a déclaré Roxana Gomez, l’archéologue principal du site.

“Dans un cercueil chinois, un tube d’opium et un petit vase en céramique (intacts NDLR) ont été inclus dans l’ensemble funéraire.”

Roxana Gomez, archéologue

Mais ça n’est pas la première fois que des fouilles similaires se produisent dans ce pays. En effet, des restes d’ouvriers chinois ont déjà été trouvés à Lima dans d’autres pyramides d’adobe connues sous le nom de « huacas ». Construits par les sociétés indigènes qui gouvernaient une partie de la côte pacifique du Pérou, les huacas étaient utilisés comme centres administratifs et religieux où les membres de l’élite étaient souvent enterrés avec des objets en or, des céramiques ou des sacrifices humains.

Fouilles archéologiques dans une grotte.

POURQUOI DANS DES PYRAMIDES ?

Il faut savoir que les travailleurs chinois n’étaient généralement pas autorisés à être enterrés dans les cimetières catholiques de Lima, ce qui les obligeait à improviser les lieux de sépulture, selon le ministère de la Culture du Pérou.

Ces travailleurs ont été retrouvés enterrés de deux façons : les 11 premiers corps ont été enveloppés dans du tissu et ils ont été placé dans le sol, tandis que les cinq autres, eux, portaient des vestes bleu-vert et ont été enterrés dans des cercueils en bois, toujours selon R. Gomez.

Arrivés au Pérou dès 1849 avec, comme chaque immigrant, l’espoir d’une vie meilleure, ce sentiment s’est évanoui rapidement. Isabelle Lausent-Herrera, chercheuse à Paris 3, a dit que « ces travailleurs chinois furent projetés dans un espace totalement étranger et hostile. Le désarroi dans lequel ils furent plongés était terrible. Amenés sans épouse, soumis à de perpétuelles agressions de la part des contremaîtres noirs ou métis, ils étaient regroupés dans des baraquements dans la plus grande promiscuité ».

Bref, des scènes loin dans le temps, et pourtant si proche au vue l’actualité récente.. L’Histoire, cet éternel recommencement.

 

Publicités

7 comments

  1. Article fort intéressant Caro.

    Il me fait penser à ma ville. Fin du 19ème et début du 20ème siècle, une société d’exploitation de carrières avait fait venir plusieurs chinois pour se tuer à la tâche.

    Les contremaitres les faisaient travailler quasiment comme des esclaves.

    Ils pensaient trouver un emploi, la sérénité, une vie paisible promise… et ce fut l’enfer sur Terre pour eux. Très souvent leurs familles (épouse et enfants étaient restés au pays).

    Sous bien des aspects, ta publication me remémore se ‘glorieux’ passé de notre ville.

    J'aime

    1. Les mines de phosphates de Polynésie idem il y a quelques dizaines d’années, mais alors qu’elles devaient fermer, le choix à été donné aux chinois de retourner en Chine ou de rester vivre en Polynésie. …aujourdhui il en détiennent la quasi totalité des commerces! Sacrée revanche. ..

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s