Vaccination. Ce père de famille de Normandie alerte les députés : « Vous prenez nos enfants en otage »! Nos enfants ne sont pas des cobayes ! Comme lui interpellons les élus !

Publié par

Vaccination. Ce père de famille de Normandie alerte les députés : « Vous prenez nos enfants en otage »

Jacques Bessin, un père de famille de Lisieux (Calvados), s’apprête à envoyer une lettre à tous les députés à propos de l’exclusion éventuelle des enfants non vaccinés. Précisions.

Contre le passage de trois vaccins obligatoires à 11 et surtout contre la possibilité d’exclure les enfants qui ne seraient pas vaccinés des écoles ou des crèches, un père de famille de Lisieux (Calvados) va écrire aux députés. (©Illustration Fotolia.)

Il ne décolère pas. Jacques Bessin, un habitant de Lisieux (Calvados) père de deux enfants qui ne sont pas vaccinés s’apprête à envoyer aux députés une lettre concernant la vaccination obligatoire et l’exclusion éventuelle des crèches et écoles des enfants dont les parents s’opposeraient à la loi.

LIRE AUSSI : Santé : onze vaccins obligatoires pour les enfants à partir du 1er janvier 2018

« Je veux qu’on respecte mon choix »

Ils sont des milliers d’enfants en France, selon Jacques Bessin, habitant de Lisieux et président de l’association UNACS(Union Nationale des Associations Citoyennes de Santé) à ne pas être vaccinés. Selon la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, huit enfants sur dix sont vaccinés. Le texte de loi intégré dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS), implique le passage de trois vaccins obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP)) à 11.

Mon combat n’a jamais été contre ceux qui décident de vacciner leurs enfants. J’ai toujours respecté leur choix. Depuis 2001, je me bats pour qu’on respecte le mien, insiste Jacques Bessin.

Ce qui fait bondir le Lexovien, ce sont les propos de la ministre, invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro dimanche 22 octobre 2017 qui a soutenu que, sans vaccin, les enfants ne pourraient pas aller à l’école.

VIDÉO. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn défend son projet de vaccination obligatoire :

https://www.tf1.fr/embedframe/834400chuPP3r13483827

« Nos enfants, victimes d’un désaccord d’adultes »

Jacques Bessin ne veut pas dévoiler l’intégralité de la lettre qu’il s’apprête à envoyer aux députés et à la ministre, mais soutient à Normandie-Actu :

Je leur pose la question : qu’ont fait nos enfants pour être pris en otage ainsi ? Ils ne demandent rien, ils sont victimes d’un désaccord d’adultes.

Et il va plus loin : « C’est encore une fois hypocrite ce qu’ils s’apprêtent à faire. Nos enfants non vaccinés seraient trop dangereux pour aller à l’école ou à la crèche mais par contre on peut les laisser aller au centre-commercial, au cinéma… Il faut être sérieux un peu… »

LIRE AUSSI : Santé : Agnès Buzyn appelle à avoir « confiance dans les vaccins »

Le père de famille s’indigne : « J’écris aussi aux députés qu’ils peuvent voter des lois d’exclusions s’ils le souhaitent, nous on a fait l’erreur de voter pour eux, mais nos enfants s’en souviendront… »

Un combat mené depuis 2001 
En 2001, accusé de refus de vaccination et de mauvais traitement de sa fille Ophélie, Jacques Bessin était convoqué devant un juge afin de s’expliquer sur son comportement. « Ma fille était atteinte d’anorexie du nourrisson. C’est pour son bien que nous avions décidé de ne pas la faire vacciner. » Une expertise est ordonnée 2002. En décembre 2003, les parents d’Ophélie se sont rendus à l’expertise en compagnie de leur avocat, d’un médecin-conseil, et de divers présidents d’associations. Jacques Bessin se réfère à la loi Kouchner du 4 mars 2002 qui autorise le refus d’un acte médical. L’affaire aboutit à un non-lieu. « Oui malheureusement cela ne peut pas servir de jurisprudence puisqu’il n’y a pas de jugement…  » avait-il indiqué à nos confrères de l’Éveil de Lisieux. Aujourd’hui, « Ophélie a 17 ans et Valentin 15 ans : ils vont très bien et sont en bonne santé. Ils n’ont jamais été vaccinés et n’ont jamais eu de soucis à l’école ou ailleurs. »

La lettre de Jacques Bessin aux députés

of 2

M
.BESSIN JACQUES
20 rue Sainte Marie 14100 Lisieux
tel
: 06 80 12 71 02
Email
:
jacques.bessin@hotmail.fr
LETTRE OUVERTE AUX DÉPUTÉS FRANÇAIS
Objet
: Respect de la liberté de choisir et du corps humain.
Madame la députée,
Monsieur le député,
Plusieurs courriers vous ont été envoyés par différentes personnes ou associations et à
chaque fois c’est la même réponse de votre part ou le silence total.
Trêve de plaisanterie. Nous vous avons élu pour défendre notre démocratie qui a pour
fondement LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ. Or, quand il est question de vaccination,
vous esquivez toujours.
Faisons un peu d’histoire afin de la rappeler à votre conscience et de faire en sorte que
l’histoire ne se reproduise pas.
Vous êtes sur le point de prendre en otage nos enfants pour nous contraindre à accepter
une loi digne d’une dictature. La loi que vous vous apprêtez à voter, prévoit d’exclure les
enfants des crèches et des écoles. Qu’ont fait nos enfants pour êtres condamnés ? Ils ne
demandent rien. Ils sont victimes d’un désaccord d’adultes.
Il n’y pas si longtemps, une autre catégorie d’enfants a été victime de la même logique
infernale. Ils naissent dans une famille qui fait le choix d’une religion. Le gouvernement en
place à l’époque n’est pas d’accord avec cette religion et décide dans un premier temps
de les ficher, puis de les marquer d’une étoile jaune, mais cela n’a pas suffi, ils ont été
exécutés entre 1939 et 1945. Pour réussir à imposer cela, l’état n’a pas hésité à faire
appel aux fonctionnaires pour les dénoncer. Mon grand-père a vu ces enfants exclus de
l’école, puis des commerces avec la peur qui engendre le mépris.
Alors vous aussi, vous allez entrer dans l’histoire collective de nos enfants qui se
souviendront des politiques qui ont dit oui à l’exclusion.
Si Mme BUZIN venait à proposer de nous marquer comme en 1942, vous continuerez à
vous dérober face à votre responsabilité vis à vis de nos enfants.
Inutile de me raconter que les vaccins ont sauvé des vies, que vous serez très attentifs
lors du débat parlementaire etc.
Parce que d’un point de vue médical vous savez très bien que le désaccord scientifique
est une évidence, mais le pouvoir fait taire les médecins opposés aux vaccins, les médias
ont la trouille de dire que les vaccins font des dégâts irréversibles sur nos enfants.
Parce que du point de vue juridique vous savez que la loi nous autorise à dire non à un
acte médical.
Dernière chose, Mme Buzyn nous dit qu’il faut augmenter le taux de couverture vaccinale
en France ? Et que la liberté individuelle rencontre des limites quand on est dans le
rapport à autrui ? C’est une vaste supercherie puisque des millions de personnes (non
vaccinées) venant du monde entier transitent ou séjournent sur notre territoire (notamment
en été) et ils ne sont ni piqués à la frontière ni exclus de notre pays.
Pourquoi ostracisez nos enfants ? Et ne prenez pas non plus les migrants comme alibi,
avec pour argument le risque de recrudescence des maladies……
Sachez que contrairement aux malheureux juifs nous ne baisserons pas l’échine.
Vous pouvez voter des lois d’exclusion, vous pouvez nous traquer, nous ficher… cela ne
nous découragera pas. Nous n’avons pas peur, notre corps nous appartient, notre
démocratie nous appartient. Vous êtes là parce que le peuple vous a élu comme un
certain personnage de l’histoire l’a été en son temps. Mais nos enfants deviendront grands
et ils n’auront peut-être pas la même indulgence à votre égard.
Votez favorablement pour cette loi et vous ne vaudrez pas mieux que ceux qui ont un jour
décidé qu’être juif est impur et dangereux pour le reste de la population.
Jacques Bessin, Un citoyen libre et éclairé
Dis-moi papa, tu crois qu’ils vont nous mettre dans des camps
pour protéger les enfants vaccinés ?
Non vacciné
NNon vacciné
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s