La vérité est ailleurs

Quand nos policiers dénoncent leurs conditions de travail inadmissibles, on comprend pourquoi tant de suicides! Visiblement l’état lui ne comprend toujours pas!

Publié par

Concours photos : « Billet d’humeur » par le Collectif Autonome des Policiers d’Ile de France

Billet d’humeur.

18 août 2017

Le concours photos lancé par l’UPNI fait le buzz.

Aucun des membres de l’Union ne s’attendait à cela, en plein mois d’août ; citoyens, parlementaires, gouvernement et Président en vacances…

Non, vraiment, on ne pensait pas que ce concours allait autant faire parler de la Police.

En dépit de ce succès, qui continue, l’entité police nationale, contactée par la presse, se permet de mettre en doute la réalité de ces photos ou les dates de prises de vues.

Voilà
Voilà ce que nous dénonçons.

Pour tout, notre parole est mise en doute.
Et ça, c’est non seulement épuisant mais c’est tellement, tellement dévalorisant !

Non, nous ne sommes pas des menteurs quand nous disons que nos parcs automobile et informatique sont dignes des Brigades du Tigre.

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que nos matériels sont vieux, usés, obsolètes voire carrément absents.

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que nous nous sommes dévalorisés par les différents niveaux de la hiérarchie qui n’ont que faire des conditions de travail des « bleus ».

Non, nous ne mentons pas quand nous disons qu’il n’est pas envisageable de demander toujours plus aux policiers sans aucune contrepartie et même pire… On les déshabille complètement en jouant avec salaires et retraites.

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que nos CRS sont malades parce qu’on les tord comme des serpillières et qu’ensuite on s’essuie les pieds dessus.
Non, nous ne mentons pas quand nous disons que les officiers de police judiciaire gradés et gardiens n’ont plus aucun discernement à avoir et qu’ils doivent se plier sans broncher aux ordres parfois délirants de leur hiérarchie et des parquets.

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que les cycles de travail préhistoriques doivent être changés parce que les policiers sont aussi des parents, des enfants, des amis et des citoyens.

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que les décisions doivent être prises en concertation avec les gens qui travaillent effectivement sur le terrain. Un attaché administratif n’a jamais porté un gilet lourd, ne sait même pas comment on ouvre la boite des fusils et n’a sûrement jamais conduit un véhicule où les caisses des chiens policiers ne sont même pas sécurisées.

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que le tarif de l’heure de nuit est ridicule, la prime des OPJ scandaleuse au regard des responsabilités.

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que nous n’avons pas assez d’effectifs pour assurer nos missions dans des conditions optimales de sécurité, quand nous disons que les policiers sont épuisés et que leur vigilance a des limites (mais si!)

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que les flics en ont assez d’être jetés en pâture à l’opinion publique sans pouvoir se défendre mais surtout sans aucun soutien ni administratif, ni politique.

Non, nous ne mentons pas quand nous disons que le simple fait de médiatiser tout cela nous expose à des sanctions. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire…encore moins à entendre, encore moins à comprendre…

Il est plus facile de chasser du flic que du vilain, ça doit être ça !!…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :