Comment le glyphosate provoque une crise politique pour Angela Merkel, ô combien justifiée !

Publié par

Comment le glyphosate provoque une crise politique pour Angela Merkel

Comment le glyphosate provoque une crise politique pour Angela Merkel
La chancelière allemande Angela Merkel le 24 novembre 2017. ((JOHN THYS / AFP))

Le feu vert donné à cet herbicide controversé a été permis grâce à un vote favorable du représentant allemand, contre l’avis des sociaux-démocrates.

Par L’Obs

C’est l’effet papillon version allemande. La réautorisation lundi 27 novembre du glyphosate par l’Union européenne suscite des tensions au sein de la coalition gouvernementale allemande sortante entre conservateurs et sociaux-démocrates. Et cela au moment même où ils tentent de négocier une nouvelle alliance.

Le feu vert donné à cet herbicide controversé a été permis lundi notamment grâce à un vote favorable du représentant allemand, sur consigne du ministre de l’Agriculture Christian Schmidt, un conservateur membre de la famille politique d’Angela Merkel.

« Rupture de confiance »

L’Allemagne s’était abstenue sur le sujet jusqu’à présent en raison des divisions au sein du gouvernement autour du glyphosate entre les démocrates-chrétiens de la chancelière et les sociaux-démocrates. Elle a voté finalement en faveur de la proposition de réautorisation de 5 ans, après avoir demandé des restrictions sur l’usage privé du produit et un meilleur respect de la biodiversité, selon une source proche du dossier.

La ministre sociale-démocrate de l’Environnement Barbara Hendricks, opposée à l’herbicide, a immédiatement accusé son collègue de l’Agriculture d’avoir outrepassé ses prérogatives, parlant d’une « rupture de confiance » au sein de la coalition actuelle. « Ceux qui espèrent construire une relation de confiance entre partenaires de coalition » ne peuvent pas se comporter ainsi, a-t-elle estimé.

Elle est d’autant plus en colère qu’elle a affirmé avoir expliqué à son collègue de l’Agriculture dans la matinée son opposition à une prolongation à 5 ans, au nom de la protection de l’environnement et la santé.

« C’est un événement sans précédent »

Le glyphosate est devenu une question sociétale après son classement comme « cancérogène probable » en mai 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer, un organe de l’OMS.

Selon Barbara Hendricks, les deux ministres avaient convenu que l’Allemagne s’abstiendrait à nouveau et son collègue de l’Agriculture n’aurait pas tenu parole.

De son côté, la cheffe du groupe parlementaire social-démocrate Andrea Nahles s’est exclamée :

« C’est un événement sans précédent, une violation manifeste de la confiance de la part de la CSU. Nous estimons qu’il s’agit d’un lourd fardeau. »

Sortir l’Allemagne de la crise

Cette « décision étrange » prise par le ministre de l’Agriculture soulève la question de savoir si Angela Merkel a encore ses troupes « sous contrôle », s’est demandée la nouvelle figure forte du SPD.

Christian Schmidt a de son côté justifié son vote en expliquant que la Commission européenne aurait dans le cas contraire eu le dernier mot et aurait « de toute manière voté en faveur de la prolongation du glyphosate« .

L’Allemagne a réussi à « imposer des conditions importantes » pour restreindre l’usage de l’herbicide, a-t-il expliqué au quotidien « Rheinische Post ».

Cette dissension risque de compliquer les efforts en cours entre conservateurs et sociaux-démocrates en vue de former un gouvernement pour sortir l’Allemagne de la crise et répondre à l’impatience grandissante du reste de l’Europe.

(Avec AFP)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s