La fatigue surrénalienne vous connaissez ? Et pourtant elle joue un rôle très important …

Publié par

http://www.naturopathie82.com/archives/2013/10/08/28170847.html

La fatigue surrénalienne vous connaissez ?

  • Êtes-vous fatigué sans raison?
  • Éprouvez-vous de la difficulté à vous lever le matin?
  • Devez-vous boire du café et des boissons gazeuses pour fonctionner?
  • Êtes-vous affaibli et stressé?
  • Souffrez-vous de rages de sel ou de sucre?
  • Connaissez-vous une baisse de libido?

Si vous avez répondu oui à une de ces questions, vous souffrez peut-être de fatigue surrénalienne. Les glandes surrénales ont pour fonction de permettre à l’organisme de faire face au stress. Ces glandes sécrètent des hormones stéroïdes telles que le cortisol. Le fait de subir trop de stress physique, émotionnel, psychologique ou environnemental peut épuiser les glandes surrénales qui réduisent alors la production des hormones comme le cortisol.

La médecine occidentale accorde très peu d’attention aux glandes surrénales. Pourtant, elles jouent un rôle très important dans la sécrétion des hormones sexuelles et des hormones du stress qui guident les réactions de l’organisme entier aux facteurs de stress.

Comment fonctionnent-elles ?

naturo surrénales

Les deux glandes surrénales sont situées au pole supérieur des deux reins, l’une à droite et l’autre à gauche. Elle mesurent 4 ou 5 cm et ont une forme triangulaire aplatie. Nous avons deux glandes surrénales, qui sont formées de deux parties : La médulla et le cortex

La medulla déclenche la réaction instinctive de lutte ou de fuite, qui entraîne l’augmentation du taux de sucre dans le sang, accélère la respiration, le débit cardiaque et la circulation du sang au cerveau, aux poumons et aux muscles.

Quant au cortex, il produit des hormones essentielles pour régulariser le système immunitaire, le métabolisme, l’équilibre des minéraux et les fonctions reproductrices. Le cortex secrète aussi les corticostéroïdes en réaction au stress.

Ces hormones nous aident à faire face aux facteurs de stress à long terme en convertissant les protéines en énergie. Cette énergie demeure disponible longtemps après la réponse de lutte ou de fuite. L’épuisement des surrénales se produit quand la production continuelle de cortisol, l’hormone du stress, fatigue les glandes. Il peut causer le syndrome de fatigue chronique et éventuellement la maladie d’Addison. De plus, l’épuisement des glandes surrénales favorise le déséquilibre hormonal.Les glandes surrénales et la thyroïde sont liées. Si les glandes surrénales sont stressées, la glande thyroïde produit moins d’hormones thyroïdes et vice versa. De nos jours, le fonctionnement des glandes surrénales de la majorité des gens, en particulier des femmes, est compromis par une existence trop stressante.

Les symptômes

L’épuisement des glandes surrénales se manifeste :

  • des bouffées de chaleur,
  • des sueurs nocturnes abondantes,
  • de l’insomnie (notamment l’insomnie initiale, quand on n’arrive pas à s’endormir),
  • une sensibilité accrue aux allergènes environnementaux,
  • de l’hypoglycémie,
  • des difficultés de concentration,
  • une baisse d’énergie,
  • des vertiges au lever,
  • de l’irritabilité, de la nervosité ou de l’anxiété,
  • un souffle court,
  • des problèmes aux genoux,
  • des contractions involontaires des muscles,
  • des palpitations,
  • une sensibilité à la lumière,
  • des problèmes digestifs, des rages de sel, de sucre, d’aliments vides ou de café. 

Mais aussi un dysfonctionnement thyroïdien, des problèmes de ménopause précoces, d’infertilité …

Vous n’êtes pas obligée d’avoir tous ces symptômes, mais au moins quelque uns. Pour tester le fonctionnement de vos glandes surrénales, reposez-vous pendant 5 minutes, puis prenez votre tension artérielle. Levez-vous et prenez immédiatement une autre lecture de tension. Si la lecture est inférieure lorsque vous êtes debout, vous pouvez soupçonner un ralentissement des glandes surrénales.

Les causes

Des périodes de stress prolongées entraînent une élévation chronique du taux de cortisol (hormone du stress). Les recherches établissent maintenant un lien entre le cortisol et la perte osseuse, un mauvais fonctionnement du système immunitaire, la fatigue chronique, l’épuisement, l’accumulation de gras, l’infertilité et la perte de mémoire.La charge de travail des surrénales augmente pendant la ménopause, car ces glandes sont une des principales sources des hormones sexuelles, y compris l’œstrogène.

Mais d’autres facteurs, qui ne sont pas souvent pris en compte lorsqu’on évoque le « stress », sont autant de fardeaux sur les glandes surrénales. Il s’agit notamment de fluctuations de la glycémie, de dysfonctionnements de l’intestin, d’intolérances alimentaires (en particulier au gluten), d’infections chroniques, de toxines environnementales, de problèmes auto-immuns et inflammatoires.Toutes ces conditions sont des sonnettes d’alarme d’un épuisement des surrénales. Dans ce contexte, le stress est généralement défini comme tout ce qui perturbe l’équilibre naturel du corps (homéostasie).

Chez les femmes, en particulier celles qui rentrent à la maison après une journée de travail pour s’occuper de leur famille, la quantité de cortisol restent élevée en soirée, alors qu’elle devrait normalement être à la baisse pour permettre l’endormissement.

Quel rapport entre l’hypoglycémie et la fatigue surrénalienne ?Une des fonctions du cortisol est de maintenir le niveau de la glycémie tout au long de la journée, L’hypoglycémie peut être responsable d’irritabilité, d’une certaine confusion, de maux de tête, de bouffées de chaleur, de sueurs, de palpitations, de réveils nocturnes.

En savoir plus sur le sujet sur cet article « Hypothyroïdie : Et si cétait les surrénales ? »

Conseils hygiène alimentaire

naturo mange

  • Déjeunez une heure maximum après vous être levé. Vous devez renflouer vos réserves de glycogène (provision de sucre dans le sang) qui ont diminué au cours de la nuit. Si vous n’avez pas faim le matin, c’est peut-être parce que votre foie est surchargé.
  • Prenez des collations en avant midi et en après-midi pour éviter une chute de cortisol qui se produit généralement vers 15-16h00. Souvent c’est le moment où vous prenez un café ou du chocolat! Les collations doivent être protéines  comme un yogourt avec un fruit ou encore une pomme avec quelques amandes.
  • Ajoutez du varech à votre alimentation. Cette algue permet de restaurer la perte de sodium et de nutriments dans les cellules qui est perdue lors de stress.
  • Assurez-vous d’avoir suffisamment de protéine à chaque repas. Non, une salade pour dîner, ce n’est pas suffisant! Ajoutez-y des lanières de temph, du poulet, des fèves rouges, des noix et des graines.
  • Attention aux sucres raffinés : pain baguette, chocolat, gâteaux, pâtisseries, farine blanche, riz blanc…etc. En plus d’être acidifiants et déminéralisants, ils sollicitent nos glandes surrénales et finissent par les épuiser.
  • Apprenez à mastiquer, à respirer et à relaxer. Ajoutez une séance de relaxation dans votre routine ou tout simplement respirez 3 grandes respirations avant de manger.
  • Essayez la gelée royale fraîche. Ce super aliment est extrêmement nutritif et nourrit les glandes surrénales.
  • Ajoutez de la vitamine C. Optez pour une vitamine C tamponnée non acidifiante. La vitamine C est essentielle à la cascade hormonale des surrénales et à la sécrétion des hormones. Oui, mais je mange des oranges ! La quantité de vitamine C que procure l’alimentation n’est pas suffisante pour soutenir les surrénales durant les périodes de stress ou lors de rétablissement de la fatigue surrénalienne.
  • Les vitamines B sont aussi importantes surtout la B5 et la B6 que l’on retrouve en grande quantité dans les glandes surrénales essentielles pour les hormones.
  • Ajoutez des plantes adaptogènes comme la réglisse, l’ashwagandha, le rhodiola, le ginseng panax, la racine de gingembre, le ginkgo biloba.

Conseils « développement personnel »

naturo femme natural

  • La respiration est l’outil puissant pour combattre le stress. Plusieurs fois par jour, remplissez vos poumons d’air en respirant par le nez jusqu’à ce que votre abdomen se soulève. Expirez alors lentement par votre bouche jusqu’à ce que vos poumons soient vides. Répétez cet exercice 5 fois.
  • Dormez 8 heures chaque nuit et essayez de dormir jusqu’à 7 h 30 du matin.
  • Apprenez à dire « non » quand vous avez trop de travail à accomplir en une journée.
  • Partagez les tâches ménagères avec votre famille.
  • Souriez. Éliminez les émotions négatives comme la colère et la haine.
  • Demandez de l’aide lorsque vous vivez un chagrin. La perte d’un être cher, un divorce ou la perte d’un emploi sont des événements qui provoquent du chagrin. Le système immunitaire est affaibli lorsque nous restons affligées trop longtemps.
  • Vivez pleinement et ne pensez pas à demain. (Carpe Diem.)
  • Croyez en vous. Le fait d’entretenir des pensées négatives et de douter de vos capacités entrave le processus de guérison de votre organisme.
  • Appréciez la beauté qui vous entoure. Humez les fleurs, observez le coucher de soleil, écoutez le vent.
  • Aimez votre famille et vos amis et sachez pardonner.
  • Soyez bonne envers vous-même. Nous sommes souvent notre pire ennemie. Nous nous concentrons sur nos faiblesses et minimisons nos forces. Réveillez-vous chaque matin en vous disant que vous êtes une personne bonne et utile.
  • Faites les choses que vous avez toujours voulu faire : apprenez à faire du ski nautique, chantez dans une chorale, écrivez un livre, racontez des histoires à vos petits enfants, faites des promenades, jardinez. Bref, faites ce qui vous rend heureuse.
  • Explorez votre côté spirituel. Cette démarche n’a pas à être une démarche religieuse, bien que ceux qui croient aient la sensation d’être protégés. La plupart d’entre nous croient à quelque chose de plus grand que nous, à une puissance spirituelle qui nous offre la consolation et nous aide à trouver la paix intérieure.

Pour conclure

Bien que la fatigue puisse provenir de diverses causes, la fatigue surrénalienne se trouve souvent négligée et oubliée. Afin de bien déterminer pourquoi vous êtes fatigué et de trouver les solutions adéquates, consultez un naturopathe agréé pour faire un bilan de santé complet et vous aidez dans cette démarche.

 Source article : Lorna Vanderhaeghe

Publicités

5 comments

  1. Le corps est un « tout » harmonieux. La médecine allopathique se spécialise. Alors, l’humain n’est plus qu’un malade du cœur, du sang, des hormones…..
    En médecine chinoise par exemple, c’est le rythme cardiaque qui détermine un déséquilibre. Parce-que le cœur est l’organe de la vie. Je te souhaite une très belle journée.

    Aimé par 3 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s