Réforme de l’assurance chômage: dans les coulisses des contrôles des chômeurs par Pôle emploi! Plus facile que de contrôler les migrants illégaux visiblement !

Publié par

Réforme de l’assurance chômage: dans les coulisses des contrôles des chômeurs par Pôle emploi

REPORTAGE Le gouvernement lance ce mercredi sa grande réforme de l’assurance chômage. Au centre du projet: le contrôle des chômeurs. Challenges a pu visiter un service de Pôle emploi dédié à ce suivi à Nantes où 13 agents s’activent tous les jours pour passer au crible les recherches des demandeurs d’emploi.

0 RÉACTIONS
Comment Pôle emploi contrôle les chômeurs

L’exécutif veut multiplier par cinq les effectifs des services de Pôle emploi dédiés à cette surveillance pour atteindre le millier d’inspecteurs.

ALLILI MOURAD/SIPA

Emmanuel Macron souhaite en finir avec le tabou du contrôle des chômeurs, une mesure rejetée par les syndicats et la gauche mais plébiscitée par le patronat et les Français. C’est l’un des points-clé de la grande réforme de l’assurance chômage dont le top départ va être donné par le gouvernement ce mercredi 13 décembre. Concrètement, l’exécutif veut multiplier par cinq les effectifs des services de Pôle emploi dédiés à cette surveillance pour atteindre le millier d’inspecteurs. Il est vrai que faute de moyens humains, cet opérateur public contrôle actuellement très peu les chômeurs, à l’inverse de pays comme le Danemark où ils doivent rendre des comptes chaque semaine sur l’état de leurs recherches.

Pour preuve, seules les démarches de 270.000 personnes sans emploi ont été passées au crible depuis 2015, date de la généralisation du dispositif après une expérimentation dans quatre régions. Ce qui est assez peu comparé aux 3,5 millions demandeurs d’emploi inscrits en octobre dernier en catégorie A, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas travaillé dans le mois. Or, toujours selon Pôle emploi, 14% des personnes contrôlées ont été radiées faute de recherches jugées suffisantes. Un chiffre qui n’est pas neutre pour l’équilibre financier de l’Unedic, organisme gestionnaire de l’assurance chômage, déficitaire de 4,2 milliards d’euros en 2016. Lors de sa campagne, Emmanuel Macron, tablait sur un milliard d’euros d’économies. Challenges a visité l’un de ces services dédiés à Nantes.

Un contrôle très encadré

Ici, 13 agents ont bien en tête la réforme voulue par le gouvernement.

Challenges a le plaisir de vous offrir l’accès à cet article réservé aux abonnés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s