Alors là, vraiment je dis « BRAVO »! Cette lettre est à envoyer à tous politiciens et juges de France et de Navarre qui veulent réduire noël à une simple période de surconsommation mais en extraire le sens profond, au nom de la satanée « laïcité « !

Publié par

Pompé sur le Web… Doux Jésus!

24 Novembre 2017 , Rédigé par RENAUTPublié dans #société#politique#justice#humour

Cher Monsieur le Tribunal,
J’ai pris connaissance il y a quelques jours de votre décision d’interdire la crèche de Noël traditionnellement installée dans le hall du Conseil Général de la Vendée.
Quelle mouche vous a donc piqué ?
Vous avez fait des études je suppose. Peut-être savez-vous donc que Noël vient du latin ‘Natalis’ qui veut dire Naissance.
Alors je vais vous livrer un secret que vous voudrez bien transmettre à vos confrères qui peut-être nagent avec complaisance dans la même ignorance que vous.
La naissance dont il est question est celle d’un certain Jésus de Nazareth né il y a un peu plus de 2000 ans.
Je dis ça parce qu’étant donné que vous n’avez pas interdit les illuminations de Noël, je suppose que vous ignoriez ce détail.

Voyez-vous, Noël n’est pas l’anniversaire de la naissance du Père Noël (je suis désolé si je casse ici une croyance ancrée en vous) mais bien celle de ce Jésus.

Interdire une crèche sans interdire toute manifestation publique de cette fête est aussi stupide que si vous autorisiez la fête de l’andouillette tout en interdisant la consommation d’andouillette le jour de la fête de l’andouillette.
La crèche c’est ce qu’on appelle une tradition. Et ne me faites pas croire, Monsieur le Tribunal, que le principe de la tradition vous est étranger.
Sinon comment expliquer que les magistrats exercent leur métier dans un costume aussi ridicule si ce n’est parce qu’il est le fruit d’une tradition ?
Vous êtes un briseur de rêves Monsieur, vous êtes un étouffeur de sens.
La crèche c’est Noël et Noël c’est la crèche.
La crèche c’est aussi l’histoire d’une famille qui faute de droit opposable au logement est venue se réfugier dans une étable. C’est un signe d’espoir pour tous les sans-abri.
La crèche c’est aussi un roi arabe et un autre africain qui viennent visiter un juif.
C’est un signe d’espérance et de paix en ces temps de choc de civilisations, de conflit au Moyen Orient et de crainte de « l’autre » attisée par des attentats horribles.
La crèche c’est aussi des éleveurs criant de joie et chantant dans une nuit de décembre.
Connaissez-vous beaucoup d’agriculteurs qui rigolent en cette période de crise ?
La crèche c’est un bœuf, symbole de la condition laborieuse de l’homme.
Enfin, la crèche, c’est un âne, même si une rumeur court, disant que cet âne a quitté la crèche en 2014 pour rejoindre le Tribunal administratif de Nantes et ne semble pas en être revenu.
Malgré le fait que vous allez sans doute, par souci de cohérence, vous rendre à votre travail le 25 décembre, je vous prie de croire, Monsieur le Tribunal, à l’expression de mes souhaits de bon et joyeux Noël.

Jean Pierre Santon

Publicités

13 comments

  1. Effrayant!!! Texte hors de propos qui démontre une méconnaissance totale du principe de laïcité qui anime notre République française. Un lieu représentatif de l’état n’a pas à faire de la pub pour une religion ou une autre. Personnellement, une crèche dans un conseil général me choque profondément. La crèche est un symbole purement religieux, il n’a rien à faire en cet endroit.

    Noël au-delà de la fête païenne ou chrétienne est surtout devenu un symbole universel profane. Je préfère le père Noël à Jésus.., au moins la mécanique de la croyance y est claire et dénonce en filigrane l’aliénation associée avec la possibilité de permettre à l’enfant de comprendre qu’il s’est fait berner.. Ce qui est moins évident avec les autres superstitions pseudo historiques. Maintenant les illuminations sont depuis belle lurette une vitrine commerçante pour attirer le consommateur. Je n’ai rien contre cette façon d’égayer les villes et villages dans la grisaille de cette saison .

    En dernier argument, les athées et les agnostiques sont les plus nombreux, ils n’ont pas à subir l’obscurantisme passéiste de fanatiques religieux.

    Noël existait avant Jésus, il existera probablement même si les hommes réussissaient à s’affranchir de toutes ces superstitions tribales. La notion de symbole, de balise permet d’y adhérer en toute intelligence à cette notion de naissance, d’une lumière grandissante diffusant une paix à laquelle on peut tous aspirer.

    Aimé par 1 personne

  2. Vous avez effectivement le droit, puisque pour l’instant c’est encore possible, d’être contre les crèches, à chacun d’y voir ce qu’il a envie d’y voir . Dans notre pays le mot « Laïcité » est un peu confus, autorisant certaines pratiques et en interdisant d’autres… il me semble qu’une crèche est avant tout un symbole d’amour, de partage et de paix entre les hommes d’où qu’ils soient, c’est en tous cas ainsi que je la vois, c’est pourquoi je ne comprend pas cet acharnement spécialement contre les crèches, mais je respecte votre opinion et vous remercie de respecter en retour celles d’autres personnes sensibles à l’esprit de noël, dans ce qu’il a de plus humaniste avant tout!
    De plus, c’était aussi une petite note d’humour d’une personne originaire d’une une région de traditions, et quoiqu’on puisse dire certaines doivent perdurer, tant qu’elles ne représentent aucun danger pour autrui! Merci de votre compréhension

    J'aime

  3. Il n’y a juridiquement aucune confusion, la confusion ce sont les religieux et certains politiciens qui l’entretiennent pour servir leurs intérêts. En les détournant par exemple pour permettre le financement de lieux de culte par le truchement d’associations etc… Les textes sont très clairs.

    Non, la crèche est l’acte fondateur du christianisme, ni plus, ni moins que la naissance d’un dieu !
    Ce n’est donc pas un symbole, mais techniquement les fondations d’un dogme.

    Je considère toutes les religions comme potentiellement un danger pour autrui. L’esprit de Noël existait avant le christianisme qui a juste su parasiter une fête païenne, comme elle a parasité tant d’autres. L’humanisme est un vêtement de séduction pour la religion qui a la rigidité de ses textes fondamentaux que je considère moralement douteux. Je suis très sensible à l’esprit de Noël, pas à l’esprit sectaire d’un dieu qui m’apparait un peu pervers .

    Mais finalement, les appréciations personnelles sur la religion ne sont pas importantes, il apparait juste que remettre en question le caractère égalitaire de la Laïcité est une manoeuvre pour tenter de redonner du pouvoir à la religion chrétienne qui autrefois participait à apauvrir le peuple. C’est la destruction intentionnelle d »une égalité déja pénible à construire. On oublie que derrière les principes de la laïcité, qu’ils ontd’abord été pensés par des religieux eux-mêmes avant de finir d’être affinés dans des loges maçonniques.

    Le texte présenté est non seulement totalement faux dans les affirmations, mais volontairement incendiaire. Il ne respecte donc pas l’esprit de noël qui serait plutot l’amour, la paix et le pardon. Il en illustre le contraire!

    Historique, philosophique, politique, juridique… Il n’e m’apparaît crédible sous aucun angle!

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprend votre point de vue! Effectivement on peut le ressentir comme çà, mais moi qui ai été baptisé, je n’ai pas de relation avec la religion qui m’a été donné, seul le symbole d’amour de paix et de partages entrés des hommes venant d’horizons différents m’apparaît comme un message d’espoir important! Petite rectification, il ne s’agit pas de la naissance d’un dieu, Jésus n’étant qu’un prophète, en aucun cas un dieu!😊! Après que noël ait été avant une fête païenne, cela n’a rien de choquant de le révéler, je crois que c’est aussi le cas pour Halloween, celtique l’origine je crois…cest le message d’amour et de paix qui compte, quelque soit l’appartenance. .

      J'aime

  4. Jésus est le père, le fils et le Saint-Esprit.., je n’invente rien. Le culte romain apostolique d’origine est la base du christianisme tel que l’on le connaît. Il fait dogmatiquement de Jesus un dieu. Tout ce que les schismes ultérieurs prétendront pour exister n’existerait pas sans lui. Avant le culte romain point de christianisme, mais des christianismes dont l’histoire et les dogmes se contredisaient souvent et qui existaient parfois des centaines d’années avant le Jésus. historique dont la forchette temporelle peut aller de six siècles avant ou après sa pseudo naissance suivant l’historien qui s’y penche. Même l’historicité de Jésus est très controversée et plusieurs papes et religieux de premier plan l’on souligné: un mythe solaire de plus.

    Le christianisme s’est imposé dans une manoeuvre politique sanguinaire par Constentin pour servir ses propres intérêts et il s’est développé comme l’islam dans des bains de sang, dans des conversions forcées etc..

    Noël est tout sauf chrétien. C’est un agglomérat historico-philosophique tricoté dans l’urgence. Il est une récupération politique pour que les anciennes fêtes toujours en vogue soient absorbées et qui n’est contesté par personne.

    Un tour de prestidigitation, une fine manoeuvre.

    Pour comprendre l’histoire, c’est comme en politique: il faut chercher les détenteurs du pouvoir et remonter la piste du fric.

    Le NOËL chrétien vaut bien celui des profanes, le Noël commercial dénoncé dans le billet médiocre de ce Santon n’existerait pas sans le concours constant des chrétiens et il m’étonnerait fort qu’il ne participe pas lui aussi à la débauche de cadeaux et de business lié à cette fête.

    Aimé par 1 personne

    1. Comme je suis Quelquun qui ne prétend en aucun cas connaître la « sainte vérité « , et que ma vision de la ou les religions est quelque chose visiblement atypique, ce que vous me révélée me semble intéressant, avez vous des liens, livres etc… ? Je ne suis pas fermée au dialogue lorsque celui-ci est constructif et il n’y a que les idiots qui prétendent ne jamais se tromper…votre dernier commentaire suscite ma curiosité, pourriez-vous et voudriez vous m’en dire plus au travers d’oeuvres ou autres ?

      J'aime

  5. Je ne sais pas faire court sur ce sujet, avec vous j’écris beaucoup! 😀

    Je ne sais pas pour quelle affirmation, vous voulez un ouvrage, j’en ai quelques uns dans mes cartons, mais sur l’historicité, vous pouvez essayer :

    * »Et l’homme créa les dieux » Pascal Boyer (directeur de recherches au CNRS) aux eds Robert Laffont ou encore
    * »Jésus le mortel secret des templiers » par Robert Ambelain écrit par un ancien croyant qui était à la tête d’une société initiatique purement chrétienne et fait là, la démonstration d’une honnêteté intellectuelle admirable.

    Deux cheminements différents, deux approches poussées avec la même rigueur intellectuelle. Deux ouvrages tranchants qui ne sont pas chiants à lire et qui sont particulièrement pointilleux malgré les titres racoleurs imposés par les maisons d’éditions…

    Pour la bible décortiquée, pour ne pas dire disséquée en microchirurgie vous avez: http://www.bible.chez-alice.fr/preuves.htm dont la principale source est la très sérieuse Encyclopedia Universalis. Il ne s’agit pas de ressentis, d’une compréhension, mais bien au contraire d’un nombre hallucinant d’éléments factuels qui ne laissent que peu de place à l’interprétation. Bonne lecture 🙂

    Bon, comme dit, mon propos antireligieux ne visait ici qu’à défendre la Laïcité en soulignant que les arguments de ce Santon sont très brouillons. Bonne journée à vous et surtout, passez d’agréables fêtes de fin d’année avec ou non le Dieu de votre coeur et de votre compréhension. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne sais que penser de larticl e en lien que vous m’avez adressé mais c’est une possibilité à envisager. ..cependant il faudrait plus d’infos sur ce sujet brulant pour qu’il fasse débat sur la, non? Merci en tous cas de me l’avoir adressé 😊

      J'aime

      1. Je ne vous ai pas envoyé un article, mais concrètement une compilation de tout ce qui existe sur le sujet qui a par ailleurs pour ces plus anciènnes références contribué à favoriser la révolution française en inspirant des intelectuels comme Voltaire. Le mouvement athée doit beaucoup à l’élite intelectuelle du passé qui bien avant ont su mettre en évidence, les faux et les incohérences dans les écrits « saints ». Cela s’est considérablement accentué vers 1600 et des poussières (de mémoire) quand le culte de Mithra a été redécouvert par ses rituels ce qui a provoqué un trouble qui s’accentuera jusqu’à la révolution.

        Le site ne fait que résumer des ouvrages pour la plupart disponibles en ligne dans le fond numérisé européen. Attention, la plupart de ces vieux ouvrages sont en Latin.., la langue littéraire de l’époque pour les documents et essais scientifiques.

        Il faut voir ce site comme une longue liste non-complaisante de ce qui existe sur ce sujet brûlant et qu’il faut porter à la défaveur des religions.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s