PYRAMIDES : UN NOUVEAU MYSTÈRE LIÉ À LA CONSTRUCTION DES ÉDIFICES ÉLUCIDÉ ?

Publié par

PYRAMIDES : UN NOUVEAU MYSTÈRE LIÉ À LA CONSTRUCTION DES ÉDIFICES ÉLUCIDÉ ?

Le secret sur la façon dont les anciens Égyptiens ont réalisé l’alignement quasi parfait des pyramides de Gizeh semble finalement avoir été découvert.

Les ingénieurs antiques ont vraisemblablement utilisé des ombres projetées pendant l’équinoxe pour aligner la structure vieille de 4 500 ans avec les points cardinaux, nord-sud-est-ouest, selon un expert.

Détecteur muons pyramides

L’équinoxe d’automne à l’origine de l’alignement parfait des pyramides

La théorie pourrait enfin révéler comment les Égyptiens ont aligné les murs de la pyramide sans la technologie moderne, un mystère qui a longtemps intrigué les archéologues. Glen Dash, un ingénieur originaire du Connecticut qui étudie les pyramides de Gizeh, dit que les anciens Égyptiens ont utilisé une technique connue sous le nom de « Indian circle method » (ou méthode du cercle indien) pour positionner le monument. Il dit qu’ils ont créé des points de référence en utilisant le soleil pendant l’équinoxe d’automne – un jour à mi-chemin entre les solstices d’été et d’hiver quand le jour et la nuit sont de longueur égale.

À l’aide d’une tige de bois appelée gnomon, les Égyptiens ont suivi le parcours du soleil tout au long de la journée pour les aider à dessiner des lignes parfaites orientées est-ouest. « Les constructeurs de la Grande Pyramide de Khufu ont aligné le grand monument et les points cardinaux avec une précision de plus de quatre minutes d’arc, ou un quinzième de un degré », écrit M. Dash dans un rapport.

Il a ajouté que les trois plus grandes pyramides d’Égypte, y compris une autre située à Gizeh, ‘Khéphren‘, et la ‘Pyramide rouge‘ qui se trouve à proximité de Dahchour, partagent le même niveau élevé de précision dans leur alignement avec les points cardinaux.

Pas la seule méthode possible, mais la plus simple

Pour prouver sa théorie, l’ingénieur a mené sa propre expérience en utilisant un gnomon pour projeter des ombres à partir du 22 septembre 2016 – le premier jour de l’équinoxe d’automne l’année dernière. Bien que son expérience ait été menée dans le Connecticut, M. Dash a déclaré que la même technique aurait fonctionné à Gizeh.

M. Dash admet toutefois que les Égyptiens auraient pu utiliser d’autres méthodes impliquant la position du soleil ou des étoiles pour aligner les pyramides. L’ingénieur note cependant que sa théorie a l’avantage d’être moins compliquée que ces autres méthodes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s