À une époque où avancent la corruption et le totalitarisme, ce sont souvent les personnes ordinaires qui en souffrent le plus. Des millions de personnes en Haïti sont mal nourries et ne peuvent se procurer une nourriture saine. Beaucoup se sont donc résignées à manger des galettes faites de boue pour se remplir l’estomac… La bas, il y a des très très riches (10%) et des très très pauvres, mais qui en parle?

Publié par

Des Haïtiens infortunés mélangent du sel, de l’huile et de la boue pour des « galettes de boue » afin d’éviter la famine! La bas, il y a des très très riches (10%) et des très très pauvres, mais qui en parle?

À une époque où avancent la corruption et le totalitarisme, ce sont souvent les personnes ordinaires qui en souffrent le plus. Des millions de personnes en Haïti sont mal nourries et ne peuvent se procurer une nourriture saine. Beaucoup se sont donc résignées à manger des galettes faites de boue pour se remplir l’estomac.

Région appauvrie et sans gouvernement stable, Haïti est un pays où près de 3 millions de personnes n’ont pas assez à manger. La faim devient un problème sérieux. Tandis que 10 % des Haïtiens les plus riches gagnent 70 % du revenu national total, la plupart des Haïtiens vivent avec 1 ou 2 euros (ou moins) par jour. De nombreux adultes, et encore plus les enfants, souffrent de malnutrition.

Les aliments nutritifs comme les fruits et autres nourritures basiques sont souvent considérés par beaucoup comme des objets de luxe en Haïti. De façon à survivre dans les moments difficiles, certains Haïtiens se sont tournés vers une vieille recette consistant à mélanger du sel, de l’huile végétale et de la boue pour faire ce que les locaux appellent le « bonbon de terre » ou galettes de boue.

Les « bonbons de terre » sont faits d’un mélange de sel, d’huile végétale et de boue.

Les femmes  travaillent la « pâte » en se basant sur une recette vieille de plusieurs générations.

« Ça vous remplit l’estomac », a déclaré Celaine Denies, l’une des femmes faisant les galettes de boue lors d’une interview avec World Focus. « Lorsque nous n’avons rien à manger, cette galette de boue remplit l’estomac. »

La boue est étalée sur le sol souvent dans des conditions insalubres et séchée au soleil.

Quand les femmes ont fini de mélanger la « pâte » en combinant de la boue avec de l’eau, les galettes sont formées sur le sol, puis laissées à sécher au soleil. Dans certaines régions d’Haïti, vendre ces galettes de boue est la première source de revenus. La boue est acheminée depuis une zone montagneuse ; les femmes préparent les galettes en pensant qu’elles sont riches en vitamines et minéraux, dont le calcium.

Des experts disent que les Haïtiens qui mangent ces galettes sont exposés à des maladies venant de la terre, à la malnutrition et pire encore.

« C’est un mal nécessaire », explique Denies. « Je suis dans une mauvaise situation, c’est pourquoi je les fais. Cela me fait mal au cœur, mais je n’ai pas le choix. Nous sommes forcés à en manger. Cela nous rend malades, mais pas comme si nous n’étions pas habitués à en manger. »

« Ça vous remplit l’estomac », a expliqué Celaine Denies. « Lorsque nous n’avons rien mangé, cette galette de boue remplit l’estomac. »

N’ayant pas de valeur nutritionnelle, ces galettes de boue peuvent augmenter le risque de malnutrition pour les Haïtiens qui les mangent. Tandis que de nombreux adultes ont parfois trop honte de les manger, les enfants semblent les apprécier. Des experts disent que les Haïtiens qui mangent ces galettes sont exposés à des maladies venant de la terre, à la malnutrition et pire encore. Le futur des Haïtiens, et particulièrement des enfants, semble maussade, car quitter le pays pour sortir de la pauvreté est pratiquement impossible sans argent ou un gouvernement stable.

« Nous sommes forcés à en manger. Cela nous rend malades, mais pas comme si nous n’étions pas habitués à en manger », a déclaré Denies.

On peut en voir davantage dans cette vidéo de World Focus :

Version anglaise : Struggling Haitians mix salt, oil and dirt to make ‘mud cookies’ to avoid starvation

Publicités

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s