VIDÉO – « Si tu continues, je t’écrase » : l’échange glaçant entre Poutine et Sarkozy en 2007 Si la presse le croyait ivre, Nicolas Sarkozy sortait en réalité d’un entretien pendant lequel Vladimir Poutine l’aurait menacé et humilié. La différence entre un pantin et un vrai président, y a pas photo !

Publié par

Cette vidéo retrouvée à l’instant montre le fossé gigantesque qui existe entre les marionnettes au pouvoir chez nous, ici c’était Iznogood Sarkozy,  mais c’est toujours d’actualité et un véritable président Vladimir Poutine ! On comprend pourquoi il était en état de choc le p’tit😂😁!

VIDÉO – « Si tu continues, je t’écrase » : l’échange glaçant entre Poutine et Sarkozy en 2007

Si la presse le croyait ivre, Nicolas Sarkozy sortait en réalité d’un entretien pendant lequel Vladimir Poutine l’aurait menacé et humilié.

Vladimir Poutine et Nicolas Sarkozy, le 14 novembre 2012
Vladimir Poutine et Nicolas Sarkozy, le 14 novembre 2012Crédit : AFP PHOTO / POOL / NATALIA KOLESNIKOVA
Philippe Peyre 
Philippe Peyre

La presse le croyait ivre, il était en réalité K.O. Lors du G8 le 7 juin 2007, Nicolas Sarkozy était arrivé en retard devant les journalistes qui, au vu de son attitude, soupçonnaient que l’entretien duquel il sortait avec Vladimir Poutine avait été quelque peu arrosé. Il n’en est rien si l’on en croit le reportage de France 2 diffusé dans l’émission Le Mystère Poutine ce jeudi 15 décembre à 20h50.

Le témoin raconte que Nicolas Sarkozy est arrivé gonflé à bloc lors de son échange en tête à tête avec son homologue russe. « On va parler des sujets qui fâchent », lui aurait lancé Nicolas Sarkozy, égrainant la centaine de morts en Tchétchénie, l’assassinat de la journaliste Anna Politkovskaïa, les droits de l’homme et ceux des homosexuels… « Pour moi, c’est inadmissible », aurait adressé Sarkozy à Poutine avec beaucoup d’assurance. Loin de se laisser impressionné, le président russe aurait laissé parler son interlocuteur avant de marquer un temps de silence. « Un temps qui installe une certaine gêne », décrit le témoin du reportage.

« C’est bon t’as finis là ? », lui aurait ensuite demandé Poutine, l’air « narquois », avant d’expliquer à Nicolas Sarkozy que la taille de la France est ridicule par rapport à la Russie. « Ou bien tu continues sur ce ton et je t’écrase ou alors tu arrêtes de parler comme ça et tu verras, tu viens juste de devenir président de la France, je peux faire de toi le roi de l’Europe », aurait lancé Vladimir Poutine.

S’en serait ensuit alors un discours ponctué d’insultes et de propos humiliants qui aurait clairement scié en deux l’ex-président de la République française. D’où son attitude surprenante lors de la conférence de presse. Nicolas Sarkozy n’avait pas trop bu, comme l’ont pensé en premier lieu les journalistes. « Poutine ne boit pas ni Sarkozy, précise le témoin, en réalité, il était K.O. debout du fait de l’humiliation infligée par Poutine ». Et Sarkozy de conclure devant le par-terre de journalistes : « Nous avons évoqué tous les sujets (…) Nous l’avons fait calmement, sereinement. Je l’ai fait sans aucune agressivité ». Notons que le « je » a remplacé le « nous » sur cette dernière phrase…

LA RÉDACTION VOUS  LE RECOMMANDE
Publicités

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s