Pervers narcissique, on en parle de plus en plus mais c’est quoi en fait? voici quelques éléments de réponses, mais il y a tant à dire sur le sujet! voir les liens ci-dessous pour en savoir plus!

Publié par

https://www.pinterest.fr/emiliedamman/manipulateur/

Définition :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion_narcissique

Qu’est-ce-qu’un pervers narcissique ?

Il serait plus juste de nommer cette fiche « trouble de la personnalité narcissique », ce qu’on appelle communément la perversion narcissique. Dans la présente fiche, l’appellation pervers narcissique réfère à une personne atteinte du trouble de la personnalité narcissique.

Un pervers narcissique ou une personne atteinte d’un trouble de la personnalité narcissique est une personne qui a une image dévalorisante d’elle-même et qui se valorise en rabaissant les autres. Les hommes sont plus souvent touchés que les femmes par la perversion narcissique. Cette personne se donne l’apparence d’un être supérieur aux autres et ressent un besoin exacerbé de se faire admirer. Elle manipule les proches de son entourage et ne ressent aucune culpabilité lorsqu’elle blesse les autres.

Le pervers narcissique peut être un conjoint, un ami, un collègue ou même un membre de sa famille, avec qui on entretient un lien étroit.

Le pervers narcissique
Il serait plus juste de nommer cette fiche « trouble de la personnalité narcissique », ce qu’on appelle communément la perversion narcissique. Dans la présente fiche, l’appellation pervers narcissique réfère à une personne atteinte du trouble
Video Player is loading.

Play Video

Play

Mute

Reconnaître un pervers narcissique

Très souvent, la personne atteinte du trouble de la personnalité narcissique est une personne séduisante, sympathique, et parfois réservée. Elle plaît par son côté flatteur et charmeur. Cependant, très vite, un malaise s’installe au sein d’une relation avec ce type de personne.

Le pervers narcissique :

  • Entretient une communication floue.
  • Change fréquemment d’opinion.
  • Raconte des mensonges.
  • Éprouve de la jalousie.
  • Est incapable d’avouer ses torts ou d’assumer la responsabilité de ses actes.
  • Est incapable de reconnaître les besoins ou les sentiments d’autrui.
  • Est continuellement en quête de reconnaissance ou de succès.
  • Présente parfois plusieurs visages, par exemple, le passage d’une profonde tristesse à la colère lorsqu’il est contrarié.
  • N’est pas conscient du mal qu’il provoque. Cependant, l’influence qu’il exerce sur autrui est calculée.

La personne qui est victime du pervers narcissique :

  • Ressent de la culpabilité.
  • Se sent dévalorisée.
  • Reçoit de nombreuses critiques.
  • Ne se sent plus elle-même.
  • Sent qu’elle doit faire attention à tout ce qu’elle dit et fait pour ne pas contrarier l’autre.

Causes de la perversion narcissique

Les causes du trouble de la personnalité narcissique sont à la fois complexes et inconnues. Une enfance dysfonctionnelle (enfants surprotégés, enfants sur qui on a des attentes extrêmement élevées, enfants abusés ou négligés) pourrait être en cause. Il est possible qu’un désordre génétique ou neurobiologique soit à l’origine de ce trouble de la personnalité mais rien n’est à ce jour prouvé.

Complications

Lorsqu’il n’est pas traité, un trouble de la personnalité narcissique peut conduire à :

  • L’abus d’alcool ou de drogues.
  • La dépression.
  • Des pensées ou des comportements suicidaires.
  • Des difficultés relationnelles.
  • Des difficultés au travail ou à l’école.

Personnes à risque de tomber dans la perversion narcissique

  • Les personnes qui ont une faible estime d’elles-mêmes ou qui sont en situation de dépendance affective.
  • Les personnes qui ignorent l’existence du trouble de la perversion narcissique ou celles qui ne conçoivent pas qu’elles puissent exister.

Facteurs de risque

Bien que les causes précises du trouble de la personnalité narcissique soient peu connues, certaines recherches prétendent que des comportements parentaux excessifs, tels que la négligence ou des attentes excessives peuvent en être partiellement responsables. Par exemple :

  • Un dédain parental des besoins ou des peurs exprimées durant l’enfance.
  • Un manque d’affection et de reconnaissance durant l’enfance.
  • Un abus émotif ou de la négligence durant l’enfance.
  • Une pression excessive ou des attentes démesurées envers un enfant.
  • De la manipulation de la part des parents.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s