La vérité est ailleurs

AGRESSIONS HOMOPHOBES : TÊTU DEMANDE « UN PLAN D’URGENCE CONTRE LES LGBTPHOBIES »! MACRON avait promis « une République exemplaire (MDR ) contre la haine et les discriminations anti-LGBT », bon ben, comme d’hab, les promesses n’engagent que ceux qui y croient, non?

Publié par

AGRESSIONS HOMOPHOBES : TÊTU DEMANDE « UN PLAN D’URGENCE CONTRE LES LGBTPHOBIES »

Agressions homophobes : Têtu demande « un plan d’urgence contre les LGBTphobies »

Ce 1er septembre, deux nouvelles agressions homophobes ont eu lieu à Lille et à Nantes. 

Ce premier week-end de septembre a été marqué par plusieurs agressions homophobes à Lille et à Nantes. Agressions mises en lumière par le magazine Têtu qui titre « les violences de trop. » Depuis sa relance, le magazine rapporte les nombreuses agressions LGBTphobes en France, trop peu évoquées par les grands médias. En pleine braderie de Lille, un couple de lesbiennes a été aspergé de javel et de peinture noire, comme le démontrent ces images postées sur Twitter par une des victimes. À Nantes, ce sont deux hommes qui ont été agressé : « Fin de nuit aux urgences – trois points de sutures. L’égalité est un combat de tous les jours », a tweeté Allory en postant des photos de son compagnon Nicolas blessé à l’arcade.

Alors que le pape François a tenu un certain nombre de propos choquantsenvers la communauté LGBT le 27 août, affirmant entre autre que « quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire, par la psychiatrie… », le magazine Têtu s’est vu obligé de rappeler que les agressions LGBTphobes sont monnaies courantes. « A quand un plan d’urgence contre les LBGTphobies ? » demande le magazine, s’adressant directement à Emmanuel Macron, Nicole Belloubet, Marlène Schiappa et Gérard Collomb. La communauté LBGT demande « un réel plan d’urgence, à la mesure de la haine dont nous sommes victimes. » Déjà en mai dernier, SOS Homophobie poussait un cri d’alarme face à l’augmentation des agressions LGBTphobes de 15% en 2017. Têtu rappelle que déposer plainte pour homophobie ou transphobie en 2018, c’est encore très compliqué. Alors que le gouvernement avait promis « une République exemplaire contre la haine et les discriminations anti-LGBT », Têtu lui demande « de transformer ces paroles en actes. » 

Légende : Manifestation de rue contre la LGBTphobie

Crédits : LGBT175 / Flickr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :