Une étude révèle que la pollution rend l’Homme de plus en plus stupide! Alors qu’en est il lorsque l’on y ajoute la géo ingénierie ?

Publié par

Une étude révèle que la pollution rend l’Homme de plus en plus stupide

Publié par wikistrike.com sur 3 Septembre 2018, 09:27am

Catégories : #Ecologie – conso – biodiversité – énergie#Santé – psychologie

Une étude révèle que la pollution rend l'Homme de plus en plus stupide

Il ne fait aucun doute que le fait perturber notre climat est stupide. Mais il s’avère que cela nous rend encore plus stupides.

Une nouvelle étude de Xin Zhang, Xi Chen et Xiaobo Zhang de l’université normale de Pékin révèle une “énorme” réduction de l’intelligence causée par l’exposition à des niveaux élevés de pollution atmosphérique. Réalisée en Chine, l’étude s’est penchée sur les résultats de tests réalisés auprès de 20 000 personnes et elle a mis en évidence des réductions significatives des performances là où la pollution atmosphérique était élevée.

Image d’entête : un passant traversant une rue de Pékin. (Wu Wei/ Xinhua News Agency)

Nous savions déjà que le fait d’être exposé à de l’air vicié réduit la durée de vie et que c’est mauvais notamment pour les enfants, nuisant à leur corps et à leur cerveau en développement, selon les auteurs de l’étude. Mais cette dernière montre pour la première fois que l’effet ne s’arrête pas, mais s’aggrave au fur et à mesure que les gens vieillissent, avec un effet particulièrement marqué sur les hommes moins instruits.

Comme le font remarquer les auteurs de l’étude, cela pourrait rendre encore plus coûteux le traitement des maladies du cerveau en fin de vie et, au final, rendre les soins aux personnes âgées plus complexes pour la société.

Pour cette dernière étude, l’équipe de recherche a examiné les données d’une enquête nationale qui a été menée dans 162 comtés choisis au hasard en Chine entre 2010 et 2014, et elle a comparé ces résultats avec les données officielles sur la qualité de l’air.

En utilisant plusieurs années de données, les chercheurs ont pu voir comment les périodes particulièrement polluées affectent les résultats de tests verbaux et mathématiques (les journées chaudes de l’été ont tendance à être particulièrement polluées, par exemple). Ils ont également pu voir comment le fait de vivre dans une zone polluée a modifié les résultats des tests au fil du temps. Cet effet cumulatif était important.

Dans l’ensemble, les auteurs de l’étude ont constaté que la pollution de l’air a un impact plus important sur les résultats de tests verbaux que sur les résultats en mathématiques, bien qu’elle ait un effet sur les deux. Il y a aussi un effet plus important sur les hommes que sur les femmes. Les auteurs attribuent cela au fait que la pollution de l’air a tendance à avoir un effet plus important sur les zones du cerveau sur lesquelles on se réfère dans les tests verbaux, qui, toujours selon les chercheurs, ont tendance à d’abord être mieux développés chez les femmes.

Dans l’ensemble, si les résidents de ces villes en Chine vivaient dans des endroits conformes aux normes en matière de pollution atmosphérique, les chercheurs estiment que cela améliorerait considérablement leurs résultats aux tests. Pour le démontrer, ils expliquent que ces améliorations seraient assez importantes pour amener quelqu’un qui a obtenu une note médiane (50e percentile) au 58e percentile aux tests de mathématiques et au 63e percentile aux tests verbaux. Dans les groupes les plus touchés, comme pour les hommes moins instruits de plus de 64 ans, ce changement serait encore plus important.

La Chine, comme de nombreux pays en développement, compte un grand nombre de villes qui connaissent de graves problèmes de qualité de l’air.

Dans l’étude, les chercheurs notent que 98 % des villes de plus de 100 000 habitants dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire ne respectent pas les directives de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) en matière de qualité de l’air. Ces résultats s’appliquent donc aux villes du monde entier qui ont des problèmes de pollution.

L’étude publiée dans The Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) : The impact of exposure to air pollution on cognitive performance.

Récemment, une étude réalisée par l’Health Effects Institute (HEI) déterminait que 95% des humains vivaient dans des zones où les niveaux de pollution de l’air sont dangereux : Lire ICI

 

http://www.wikistrike.com/2018/09/une-etude-revele-que-la-pollution-rend-l-homme-de-plus-en-plus-stupide.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s