La vérité est ailleurs

Combien va coûter la relève des compteurs pour les anti-Linky ? Avec la mise en place des nouveaux compteurs Linky d’Enedis, la relève de la consommation chez les clients réfractaires va devenir payante… Décidément,la situation est vraiment alarmante!

Publié par

Combien va coûter la relève des compteurs pour les anti-Linky ?

Par Emma Donada 
Un compteur Linky
Un compteur Linky Photo DAMIEN MEYER. AFP

Avec la mise en place des nouveaux compteurs Linky d’Enedis, la relève de la consommation chez les clients réfractaires va devenir payante. Mais aucun prix n’a encore été fixé.

Question posée par Nicolas Kovacs le 29/10/2018

Bonjour,

Vous nous avez posé cette question que nous avons raccourcie : «J’ai refusé la pose d’un compteur Linky chez moi, pour la simple raison que mon ancien compteur fonctionne très bien. Le technicien de la société sous-traitante m’a dit que j’aurais alors à payer 150 euros deux fois par an pour son déplacement pour lire le compteur, et que de toute façon à partir de 2020 la pose sera obligatoire pour tout le monde, et qu’à ce moment-là, la pose sera payante et coûtera « dans les 380 euros ». Pouvez-vous vérifier ces infos ?»

Les nouveaux modèles de compteurs communicants -dits Linky- qui sont installés en ce moment par Enedis (ex-Erdf) permettront le transfert des données de consommation au gestionnaire d’électricité, sans avoir besoin d’une relève manuelle, comme c’est le cas actuellement. Certains particuliers méfiants vis-à-vis de ce nouveau dispositif entendent s’opposer au remplacement des compteurs.

Un relevé payant prévu au moins une fois par an

Comme nous l’avons expliqué précédemment sur CheckNews, les consommateurs dont l’appareil se situe à l’intérieur du domicile peuvent refuser l’installation, en interdisant l’entrée dans leur domicile. Le principe selon lequel les usagers refusant le compteur Linky se verront facturer les opérations de relève des compteurs est acquis. Dans ces cas, Enedis prévoit «un «relevé spécial» payant au moins une fois par an», peut-on lire dans un dossier à l’intention des usagers. Contacté par CheckNews, Enedis indique que «les compteurs d’électricité des logements non équipés en compteurs Linky devront faire l’objet d’un relevé spécifique, lequel impliquera une prestation résiduelle de relève à pied», même si pour l’instant aucun tarif n’a encore été fixé.

La CRE, chargée de fixer les prix des différentes prestations des réseaux de gaz et d’électricité a entamé une réflexion sur la facturation des relèves à pied après la fin du déploiement du dispositif Linky. Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n’ont pas laissé l’accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l’ampleur de ces surcoûts».

Un surcoût évalué vers 2021

Le coût devra être déterminé après avoir suivi et estimé le nombre de foyers concernés et leur situation géographique :

«La CRE demande aux GRD [gestionnaire du réseau de distribution, Ndlr] un suivi des surcoûts occasionnés par la relève des compteurs classiques résiduels dans les zones où les compteurs évolués ont été déployés. Ce suivi permettra dans un second temps la mise en place de cette prestation, facturée aux consommateurs qui ne seront pas équipés de compteurs évolués de leur fait, une fois leur zone de déploiement saturée, et après plusieurs relances de la part du GRD», peut-on lire.

«Si deux particuliers se trouvent dans des quartiers opposés, et que l’un d’eux se situe à 45 minutes du centre d’Enedis, le surcoût n’est pas le même», illustre la CRE. Il faudra au moins attendre la fin du déploiement national en 2021, estime la CRE pour en savoir plus sur les consommateurs concernés.

Non, la CRE ne propose pas de facturer 19 euros par mois les anti-linky

Plusieurs sites, comme les moutons enragés, affirment de leur côté que la Commission de régulation de l’énergie (CRE) étudie la possibilité de facturer 19 euros par mois la relève des données de consommation. La CRE évoque bien cette somme dans un document, mais le passage a été déformé ou mal compris.

En effet, dans texte du 4 novembre 2015 sur une consultation publique organisée sur le principe de «tarification de prestations annexes», la CRE fait référence à un tarif appliqué à 100 000 compteurs de clients industriels et tertiaires de Gaz Réseau Distribution France (GrDF) qui étaient déjà relevés mensuellement :

«Le maintien d’une relève à pied pour quelques clients isolés représente en effet un coût unitaire beaucoup plus élevé que celui de la relève à pied en masse pratiquée aujourd’hui. Dans le cadre du projet dit «T3MM» de GRDF, qui visait à généraliser la télérelève des clients industriels et tertiaires, jusqu’alors encore relevés à pied mensuellement, la CRE a décidé de l’introduction dans les prestations de GRDF d’une prestation de relève à pied facturée environ 19 € HT / mois, correspondant aux coûts induits par la nécessité de continuer à relever ces consommateurs à pied. Cette prestation avait été introduite à la fin du projet de déploiement des compteurs et après plusieurs relances auprès de ces consommateurs», peut-on lire. «C’était à titre d’exemple», explique la CRE contactée par Checknews.

Vous nous demandez aussi si la pose du compteur (pour l’instant gratuite) deviendra payante. Sur ce point, la CRE explique ne pas avoir encore pris de délibération.

En résumé : les consommateurs ayant refusé l’installation d’un compteur Linky devront bien payer «un «relevé spécial» payant au moins une fois par an, selon Enedis. Mais ce montant de celui-ci n’a pas encore été fixé.

En revanche, Enedis a déjà mis en place un tarif pour les collectivités, les industriels (ceux qui souscrivent une puissance de plus de 36 kVA) «refusant la pose d’un compteur évolué ou l’activation du dispositif de télécommunication». En effet, le déploiement des compteurs chez ce type de client étant terminé depuis 2016, il a été possible d’évaluer le surcoût. La grille tarifaire d’Enedis 2018 prévoit ainsi une tarification spéciale au montant de 109 euros TTC.

Cordialement

Emma Donada

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :