La réponse inadéquate de la secrétaire d’État Emmanuelle Wargon à la colère d’une automobiliste justifiée ! Ça m’a rappelé une célèbre phrase  » s’ils n’ont pas de pain, ils n’ont qu’à manger de la brioche « ! Et la ils nous parlent du dérèglement climatique, des radars pour notre bien etc etc…je proposerai bien volontiers de les obliger à faire TOUS LEURS DÉPLACEMENTS À VÉLO! Bon pour l’écologie et pour l’économie !Mais également pour leur sécurité bien évidemment 😁😎!

Publié par

Carburants : Emmanuelle Wargon répond au «coup de gueule» d’une automobiliste

Carburant : Emmanuelle Wargon répond au «coup de gueule» d’une automobiliste
La secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique s’est filmée avec son téléphone ce dimanche pour répondre à Jacline Mouraud, automobiliste en colère qui avait publié une vidéo vue des millions de fois.
Share

 

VIDÉOS – La secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique s’est filmée avec son téléphone ce dimanche pour répondre à Jacline Mouraud, automobiliste en colère qui avait publié une vidéo vue des millions de fois.

«Il n’y a aucun complot du gouvernement contre la voiture». Face à son smartphone, la nouvelle secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique a répondu ce dimanche au cri d’alarme d’une automobiliste dont la vidéo est devenue virale, dans un contexte de gronde générale contre la hausse des taxes sur les carburants. «Je suis là parce que je voudrais réagir au coup de gueule que Jacline a poussé sur les réseaux sociaux», commence Emmanuelle Wargon, avant de se lancer dans un monologue de deux minutes pour expliquer les choix du gouvernement «en matière de voiture».

» LIRE AUSSI – Deux députés LR proposent la création d’un «chèque carburant»

Dans une vidéo diffusée fin octobre, Jacline Mouraud s’agaçait des hausses de prix à la pompe et s’adressait directement au président Emmanuel Macron et son gouvernement. «Quand est-ce que ça va se terminer la traque au conducteur que vous avez mis en place depuis que vous êtes là?», interrogeait-elle, égrenant toutes les raisons de sa colère.

Carburant, diesel, radars… Une automobiliste en colère, interpelle Macron
Dans une vidéo diffusée fin octobre, Jacline Mouraud s’agaçe des hausses de prix à la pompe et s’adressait directement au président Emmanuel Macron et son gouvernement.
Share

Play Video

Carburant, diesel, radars… Une automobiliste en colère, interpelle Macron – Regarder sur Figaro Live

La quinquagénaire s’attaquait notamment au diesel et évoquait le coût que pouvait représenter un changement de véhicule. «Vos petites primettes de rien du tout, ça ne va pas suffire à changer tout le parc automobile», lançait-elle, face caméra. De nombreux internautes se sont reconnus dans son message et ont relayé sa vidéo en masse. Ces dernières semaines, les automobilistes ont lancé des pétitions et des appels à bloquer les routes le 17 novembre prochain pour manifester leur mécontentement. Un mouvement largement soutenu puisque, selon un sondage, 78% des Français le trouvent justifié.

«Plus de radars» pour «plus de sécurité»

En réaction, la secrétaire d’État a tenté d’expliquer les choix du gouvernement, consciente que «la voiture est un mode de transport indispensable, en particulier quand on sort des villes». Selon le dernier recensement de l’Insee, 70,6% des actifs se rendaient au travail en voiture en 2015, mais parmi eux, moins de la moitié le faisait par nécessité, rapporte leJournal du Dimanche . «Notre politique en matière de voiture est très simple», poursuit-elle: «plus de sécurité, moins de pollution, moins de changement climatique».

Emmanuelle Wargon

@EmmWargon

Il n’y a aucun complot du gouvernement contre la voiture !
Je réponds à Jacline Mouraud et au coup de gueule de certains automobilistes en vidéo :

En réponse à Jacline Mouraud qui pestait contre «la forêt de radars en France», Emmanuelle Wargon a rappelé qu’il était important de donner priorité à la sécurité «parce qu’encore aujourd’hui, la route tue». «Mais je voudrais rassurer tout le monde, le produit des amendes va intégralement au financement de la sécurité routière donc ce n’est pas pour gagner de l’argent qu’on fait ça», plaide la ministre. Fin 2017, un rapport publié par le ministère de l’Intérieur indiquait que près de 92% des recettes générées par les radars financaient les projets liées à la lutte contre l’insécurité routière.Une réponse directe à Jacline Mouraud qui demandait dans sa vidéo où allait «le pognon» issu des radars.

«On ne voit vraiment pas pourquoi il y aurait un bonus sur le diesel alors que le diesel pollue plus»

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État à l’Écologie

«En matière de pollution, poursuit-elle, nous avons aligné la fiscalité du diesel sur celle de l’essence, parce que quand on voit le nombre de morts par particules fines en France aujourd’hui: 48.000, on ne voit vraiment pas pourquoi il y aurait un bonus sur le diesel alors que le diesel pollue plus. Et puis, nous augmentons progressivement les taxes sur l’essence et sur le diesel pour aller vers une société avec une meilleure transition énergétique et climatique».

«Mais on parle de 4 centimes par litre d’essence, de 7 centimes par litre de diesel, veut-elle relativiser. Tout le reste c’est l’augmentation du prix des carburants». Des hausses qui pourraient, selon la ministre, être compensées par le chèque énergie d’une valeur de 150 euros à destination des ménages modestes et qui «devrait passer à 200 euros l’année prochaine», et par la prime à la conversion, qui devrait être complétée par les constructeurs automobiles. «Donc ça commence à devenir possible de changer de véhicule», conclut-elle, avant de glisser un mot sur le vélo, en démentant la mise en place d’une carte grise pour les vélos, mesure qui figurait pourtant dans le nouveau projet de loi d’orientation des mobilités.

Macron «assume parfaitement»

Depuis deux semaines, le gouvernement fait face à la colère grandissante des Français sur la hausse des taxes sur les carburantsau point même d’inquiéter au sein de la majorité macroniste. Ce dimanche, le président Emmanuel Macron a déclaré dans une interview accordée à plusieurs journaux de l’Est qu’il assumait «parfaitement» cette décision, tout en comprenant les doutes des Français sur la question du pouvoir d’achat. La veille, son premier ministre Edouard Philippe ne disait pas autre chose. «C’est compliqué mais il n’y a pas le choix», déclarait-il depuis le Vietnam, où il était en déplacement. «Je l’ai toujours dit qu’il n’y a pas de solution magique au problème du dérèglement climatique».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s