Cabinets ministériels : des hausses de salaire qui passent mal! Mais certains ministères ont été particulièrement généreux : + 7,1 % au Travail ou… + 27 % au porte-parolat du gouvernement !Et pendant ce temps là, le peuple d’en bas…

Publié par

Cabinets ministériels : des hausses de salaire qui passent mal

>Politique|Nicolas Berrod (@NicolasBerrod)|12 novembre 2018, 20h17|53
Marlène Schiappaet Benjamin Griveaux ont dû justifier des augmentations de salaire des membres de leur cabinet. LP/Frédéric Dugit

Benjamin Griveaux et Marlène Schiappa ont reconnu une augmentation des rémunérations des membres de leurs cabinets ministériels.

Polémique sur le salaire des conseillers ministériels ! En cette période de disette budgétaire, la hausse des rémunérations dans certains ministères en 2018 fait tiquer. Cette année, chacun de ces 241 collaborateurs (directeur de cabinet, conseillers techniques etc.) touche en moyenne 9318€ bruts par mois, soit une légère hausse de 1,4 % par rapport à 2017, selon une annexe du projet de loi de finances 2019.

Mais certains ministères ont été particulièrement généreux : + 7,1 % au Travail ou… + 27 % au porte-parolat du gouvernement ! L’actuel titulaire du poste, Benjamin Griveaux, s’est défendu sur Europe 1 ce lundi, arguant que ses conseillers étaient « plus expérimentés et plus âgés » que les précédents.

L’ex-député socialiste René Dosière avait d’abord pointé sur son blog une augmentation de 49 %, à cause d’un quiproquo sur le salaire total des cinq conseillers présents en 2017. « Mais même 27 %, c’est extrêmement choquant, on peut augmenter ses collaborateurs mais pas dans ces proportions, assène-t-il. Allez dire ça aux fonctionnaires dont le point d’indice est gelé depuis des années ! »

Compenser la baisse drastique des effectifs

Pour sa défense, l’entourage du ministre fait aussi remarquer que Benjamin Griveaux n’occupe pas d’autre poste au sein du gouvernement, contrairement à son prédécesseur Christophe Castaner, qui cumulait avec le ministère des Relations avec le Parlement. « Il ne peut pas avoir deux cabinets et doit faire avec cinq collaborateurs, comme le plafond le prévoit, et il a dû recruter aux postes les plus élevés », explique-t-on.

La secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a aussi démenti la hausse de salaire de ses conseillers, + 25,9 % selon les documents. Tout en reconnaissant des augmentations pour certains conseillers, «de l’ordre de 10 à 15 % » a-t-elle dit dimanche sur France 3, les justifiant par la charge de travail depuis dix-huit mois.

En revanche, tout le monde s’accorde pour dire que la hausse moyenne des salaires est, cette année, bien moins importante que l’an dernier. Entre 2016 et 2017, la note avait gonflé de 20,5 %, ce qui avait – en grande partie – compensé la baisse drastique des effectifs, voulue par Emmanuel Macron.

-

PolitiqueBenjamin GriveauxMarlène SchiappaCabinets ministérielsrémunération
Publicités

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s