« Gilets jaunes » : le gouvernement appelle à être « raisonnable » et « ne pas manifester »! Benjamin Griveaux et Richard Ferrand ont notamment invoqué la fatigue des forces de l’ordre…

Publié par
  1. L’Obs
  2.  > Politique

« Gilets jaunes » : le gouvernement appelle à être « raisonnable » et « ne pas manifester »!!

Benjamin Griveaux et Richard Ferrand ont notamment invoqué la fatigue des forces de l’ordre.

"Gilets jaunes" : le gouvernement appelle à être "raisonnable" et "ne pas manifester"
Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. (Eric FEFERBERG / AFP)

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a appelé, jeudi 13 décembre, les « gilets jaunes » à être « raisonnables » et à « ne pas manifester », après l‘attentat de Strasbourg. Le gouvernement n’a « à ce stade pas décidé d’interdire les manifestations », a-t-il précisé.

Maintenant que leur colère s’est « exprimée », « a été entendue » par le gouvernement, et qu’il y a « répondu« , « ce que nous vous demandons, en responsabilité, c’est d’être raisonnable samedi [15 décembre] et de ne pas aller manifester », a-t-il dit sur Cnews.

« À ce stade, nous n’avons pas décidé d’interdire les manifestations qui se tiennent samedi » dans toute la France, a-t-il ajouté sur, jugeant qu’il serait « facile » de le dire, mais que cela n’empêcherait pas « les personnes souhaitant casser, piller, de se rendre dans les rues ».

« Il n’est pas raisonnable de manifester », a-t-il insisté, car « nos forces de l’ordre et de sécurité ont été mises à contribution énormément ces dernières semaines », et « au regard » de l’attentat de Strasbourg, « il serait préférable que ce samedi chacun puisse, de manière apaisée, vaquer à des occupations d’un samedi avant les fêtes de famille de fin d’année plutôt que de manifester et mettre à nouveau à contribution nos forces de l’ordre ».

« Construction d’un nouveau modèle français »

Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM), lui a emboîté le pas en déclarant qu’il fallait « maintenant que le mouvement s’arrête », compte tenu des « réponses massives » de l’exécutif aux revendications sur le pouvoir d’achat, « fondatrices » du mouvement.

Dans ce contexte, « je pense véritablement qu’il faut maintenant que le mouvement s’arrête pour passer à la construction d’un nouveau modèle français », a-t-il fait valoir sur France Inter.

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, avait, quant à elle, estimé mercredi que « le mouvement devait cesser », compte tenu de l' »événement dramatique » de Strasbourg et des « réponses apportées par le président de la République » aux revendications des « gilets jaunes ».

« Ce n’est pas à nous de dire si un mouvement doit cesser ou pas », avait ensuite rappelé Benjamin Griveaux, tout en estimant que l’exécutif avait « mis sur la table de quoi permettre l’ouverture d’un dialogue ».

« Ne pas charger la barque des policiers »

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a jugé lui aussi qu’il serait « de bon ton » que les « gilets jaunes » ne manifestent pas samedi « pour ne pas surcharger la barque des policiers ». Il a déclaré sur RFI :

« C’est à ceux qui organisent de dire ce qu’ils entendent faire. Mais on voit bien l’extrême fatigue des policiers, de ces agents publics ».Il en a profité pour lancer un appel « à l’absence de toute violence ».

« Si une organisation syndicale était responsable d’autant de violences dans un mouvement qu’elle a déclenché, on la mettrait au ban pour au moins une vingtaine d’années », a encore jugé Laurent Berger qui n’est pas « béat devant les ‘gilets jaunes' » du fait de « la récupération par l’extrême droite ».

Avant l’acte 4, samedi 8 décembre, l’ensemble des syndicats français, à l’exception de Solidaires, avaient lancé un appel commun contre « toutes formes de violences ».

(AFP)

Publicités

3 comments

  1. Y chient pas la honte tous ces gonzes, et ces gonzesses du Gouvernement…
    Vous rendez-compte les forces de l’ordre ont moins de mal à taper sur des étudiants et des GJ que d’attraper un Fiché S multirécidiviste et sous surveillance… Heureusement qu’il était sous surveillance le gars, qu’est-ce que cela aurait été s’il n’avait pas été surveillé…

    Bon, je me permets juste de rappeler un autre mois de décembre 2016 où y’avait eu le même jour une chiée d’attentats, assassinats en tous genres et en Europe et sur un marché de Noël à Berlin ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/20/otan-en-emporte-le-vent/

    Mais on n’avait pas un Jupiter pour Président !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s