L’alcool, un « ami » qui nous veut du mal! Un sujet difficile à aborder dans notre société où il est synonyme de festivités, convivialité, anti stress, lié à la gastronomie et aux traditions et pourtant…

Publié par

Sournoisement, insidieusement, après avoir été pendant quelques temps, parfois durant des années un moment de détente agréable, convivial et désinnibant, il peut, si l’on n’y prete pas garde, devenir soudain une addiction aux conséquences dramatiques, medicales, physiques, psychologiques, familiales et sociales!

Outre le risque bien connu de maladie du foie, notamment la cirrhose destructrice de cet organe essentiel de notre corps, il peut engendrer à plus ou moins long terme d’autres maladies graves,  cancers du foie, de la bouche, gorge, du pancréas et de l’ensemble du système digestif…

Ce que l’on connaît beaucoup moins,  ce sont les premiers signes imperceptibles de cette maladie,  car contrairement aux idées reçues, il ne s’agit en aucun cas d’un vice comme la société bien pensante et totalement ignorante le laisse à penser, employant souvent des appellations extrêmement dures, méprisantes, humiliantes à l’encontre des victimes,  oui je dis bien victimes,  de cette pathologie qui touche toutes les « couches sociales  » sans distinction,  et donc ces mêmes personnes sont, sans le savoir ou préférant le nier, elles-mêmes les victimes… combien de fois ai je entendu :  » non moi je suis pas alcoolique,  j’arrête quand je veux » ou  » je ne bois pas beaucoup,  tu sais… », seulement ce quelles ignorent, et c’est important de le souligner,  c’est qu’il existe une multitude de formes d’addictions, journalières,  ou seulement les week-ends,  en petite ou grande quantité,  suivant les personnes et les moments…

Mais ce qui définit la dépendance c’est le fait de ne pouvoir y renoncer, qu’elle soit occasionnelle ou quotidienne, et lorsqu’enfin on se rend compte, c’est que cette fichue dépendance est bien installée et que l’on ne parvient plus à s’en défaire… du moins sans aide extérieure médicale et psychologique ! En fait, l’absorption d’alcool de manière régulière dans le temps et la durée de celle ci agissent inexorablement sur des neurotransmetteurs de notre cerveau, totalement à notre insu, ce dernier a son tour agit sur notre organisme en provoquant un état de manque que l’on « doit » combler en ingurgitant à nouveau ce poison insidieux, et c’est la spirale qui s’installe… avec toutes les conséquences que cela comporte,  tant au niveau familial que relationnel, et même  parfois la violence incontrôlée ou la mise en danger de soi même ou d’autrui..

Ce mal ne connait pas de limites, si ce n’est celle que l’on décide parfois un jour de lui fixer, enfin conscient des risques et  dangers divers et variés  et des malheurs engendrés.. Survient alors la question de la solution à trouver pour en sortir, la plus efficace et durable à mon sens est un sevrage en unité spécialisée dans les addictions,  on y trouve des soins médicaux adaptés, du personnel qualifié,  une écoute sans aucun jugement,  et des personnes dans la même situation de dépendance avec lesquelles on sait qu’elles n’emettront aucun jugement et connaissent elles aussi les méandres dans lesquelles on est plongé..

LA DÉCISION D’ACCEPTER DE SE FAIRE SOIGNER EST L’ETAPE LA PLUS DIFFICILE  À FRANCHIR, LORSQU’ELLE EST PRISE, TOUS LES ESPOIRS DE GUÉRISON SONT ALORS PERMIS… AFIN DE RETROUVER UNE ESTIME DE SOI, SA FAMILLE,  SES PROCHES, ET VIVRE UNE VÉRITABLE « RENAISSANCE « …

Lorsqu’une solidarité s’installe entre patients,  et que l’on peut parler ensemble de ces maux, sans retenue ni honte, une certaine libération d’esprit se fait peu à peu, et c’est une aide précieuse pour garder sa détermination et retrouver rapidement la force de vaincre la maladie

La psychothérapie est une étape importante et indispensable à la réussite du sevrage, car derrière chaque addiction se cachent des maux engloutis,  enfouis en nous mêmes parfois,  et la consommation d’alcool est beaucoup plus souvent une conséquence de ces derniers, plutôt qu’une cause… Ne dit-on pas, à tort, lorsque quelqu’un n’est pas bien « bois un coup, ça ira mieux va! » Un conseil bien mal avisé…

Lorsqu’enfin la vie reprend un sens positif et que l’on ressort gagnant de cette épreuve,  la soif qui survient est « la soif de vivre » car « tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts »

Pour terminer ce sujet sensible,  je conseillerai aux patients comme à leurs familles et proches de lire les « lettres de Pierre  Fouquet  » afin de mieux comprendre  les tenants et aboutissants de cette lutte difficile entre la victime et son bourreau,  le prénommé « ALCOOL »!

http://alcool-ecoute.forumsactifs.net/t43-les-lettres-de-fouquet

Et surtout ne plus jamais céder à la tentation constamment sous les yeux, que ce soit au travers des films, des soirées,  dans les magasins,  car le moindre écart à cette règle réveille les neurotransmetteurs endormis, et la rechute est, dans la très grande majorité des cas,  inéluctable ! Quant aux fameuses boissons dites « sans alcool » c’est faux! Elles en contiennent une faible quantité, certes, mais suffisamment pour faire rechuter les personnes vulnérables, ce qui est le but, et pour cause, elles sont fabriquées par les lobbyings de l’alcool !! Donc, à éviter absolument…

MAIS RASSUREZ VOUS, ON VIT TRES TRES BIEN SANS CE PRODUIT,  EN TOUTES CIRCONSTANCES.. ET QUEL BONHEUR DE RESTER MAITRE DE SOI ET SON DESTIN… ET NE PAS SE RÉVEILLER AVEC LA « GUEULE DE BOIS « …

VIVRE PLEINEMENT LE BONHEUR RETROUVÉ,  PROFITER DE CHAQUE INSTANT, RIRE ET S’AMUSER EN TOUTE SÉRÉNITÉ ET SÉCURITÉ SERONT LES MOTS DE LA FIN… ALLEZ, A VOTRE SANTÉ ! ✌👍

Quelques vidéos intéressantes  et des liens sur le sujet sous divers aspects :

 

https://www.reseau-canope.fr/tdc/tous-les-numeros/lideal-du-corps-sain/videos/article/alcool-et-sante.html

https://www.ina.fr/video/CPC96002970

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s